dimanche 14 août 2016

Eels - Novocaïne for the soul (1996)

Inoffensive de prime abord, la novocaïne d'Eels s'avère très rapidement fortement addictive.
Douce mais vénéneuse ...
D'autant que des petits malins se sont très vite aperçu que cet anesthésique local pouvait avoir des vertus plus récréatives ...
D'où un certain succès des mésusages du 2-(diethylamino)ethyl 4-aminobenzoate.