dimanche 18 novembre 2018

mercredi 14 novembre 2018

5X0D - Negativ terminal data (1984/2015)

Quand l'amour à sens unique tourne à l'obsession et vire à la folie ...
Froid, désincarné et aliéné.


mardi 13 novembre 2018

Igorrr - Houmous (2017)

La foire au grand foutraque de compétition !
De la musique des Balkans avec accordéon et sax qui se barre en couille et se transforme en brûlot métal.
D'un coup par effraction de la musique klezmer débarque sans crier gare.
Puis l'opéra barroque envoie tout chier avant que la musette "à la française", ambiance chez Gégène en bord de Marne, ne déboule, "chauffe Marcel, chauffe !".
Un peu de grandiloquence vocale mâtinée de blastbeat et grosse gratte rapidement interrrompue par un caquettement de poule (!?!?). Une console Nintendo et son 8 bit s'ajoutent parce que, et puis c'est tout.

Pour voir comment on en arrive à ce bordel il y a un p'tit making of.
Spéciale dédicace à l'accordéoniste en pantouffles trop la classe ...


lundi 12 novembre 2018

researcher - Temporary ghost (2018)

On pourrait se dire que la vie de fantôme est plutôt cool, ne rien faire d'autre que hanter éternellement un vieux manoir écossais, que c'est plutôt sympa d'effrayer des gens qui n'en demandaient pas tant.
Mais il y a cependant des bémols, esthétiquement le costume de fantôme est limité et pas très chaud (surtout en en hiver et en Écosse), l'activité est monotone en fait (surgir à l'improviste en poussant des grands bouh ça va 2 minutes mais sur le long terme c'est un  poil chiant), il faut aimer vivre dans une maison délabrée, pleine de poussière (comment font les fantômes asthmatiques ?), les évolutions de carrières sont nulles, il n'y a pas de congés payés et pas de salaire (mais que fait la CGT fantôme ?).
Du coup il faudrait envisager une version 2.0 du fantôme, des postes en CDD, une fonction de fantôme temporaire ...

Sinon musicalement c'est étrange c'est un peu comme si quelqu'un n'avait hérité que du coté triste et larmoyant de Thom Yorke, qu'il tentait de faire de l'expérimentation électro house sur des beats hip-hop et avec des percussions africaines électroniques mais qu'il s'y prendrait mal et qu'il rajouterait une mélodie plaintive et des accords aléatoires de guitare.
Le résultat serait bien évidement bancal, toujours un peu décalé mais finalement terriblement attachant par sa sincérité.


vendredi 9 novembre 2018

Scan 7 - Funky gudty me (2018)

Un p'tit sample de James, la quintessence de l'esprit funky, un riff de guitare en boucle, un thème mélodique redondant mais torride, une rythmique deep houseet c'est parti pour un bon et trémoussant début de vendredi soir.
Party time !
We gotta take you higher ...


jeudi 8 novembre 2018

Mono Peninsula - Street (2018)

Une déambulation dans des rues désertes.
Alors que cela aurait pu être inquiétant il en ressort une impression de calme, amplifiée par une certaine monotonie.
C'est beau une ville sans vie.
Pole et Rhythm & Sound se sont accouplés et ont eu une descendance ...


mardi 6 novembre 2018

Jasmine Guffond - GPS dreaming (2017)

Imaginons un instant que les GPS ne soient pas que de simple calculateurs d'itinéraires optimaux mais qu'ils aient un succédané d'âme, une sorte de conscience.
Après une longue journée passée à (dés)orienter des gens, ils sont fourbus et n'ont qu'une envie: dormir.
Éteints ils sombrent dans la léthargie, leurs circuits imprimés et leur électronique pointue se mettent à rêver.
À quoi peuvent-ils rêver ?
Peut-être que leur seul désir est de se perdre, de ne pas savoir où aller, de vagabonder, d'errer sans but ni chemin prédéfini ...


lundi 5 novembre 2018

Africa Show - Massanga mama (1973?)

Une douceur mesurée empreinte de tristesse, voilà qui pourrait résumer ce morceau d'Africa Show.
Un clavier vagabond, une guitare qui s'interroge sur ce qu'est le blues, des percussions indolentes et une basse discrète constituent la partie instrumentale où erre une voix profonde de celles qui ont connu la vie dure mais qui n'ont pas abandonné l'espoir malgré la mélancolie.
La saudade quoi !


samedi 3 novembre 2018

Roy Hargrove Presents The RH Factor - Forget regret (2003)

Au rayon "triste disparition", Roy Hargrove trompettiste talentueux.
De la retenue dans ce titre, de la sensibilité, de la suavité.
Surtout des regrets ...


vendredi 2 novembre 2018

Boy Harsher - Face the fire (2018/2019)

Toujours cette voix rauque, abrasée et profondément sensuelle, chaude et fascinante.
Merveilleusement mise en valeur par le contraste avec la production froide et déshumanisée (cette batterie qui claque comme une trique).
L'attente va être longue jusqu'à la sortie de l'album ...


jeudi 1 novembre 2018

Armando Trovajoli - Sesso matto (1973)

C'est l'heure du sexe débridé, sous toutes ses formes, dans toutes les positions et plus encore ...
Alors on profite !