samedi 19 janvier 2019

Peine Perdue - Ombre trouble (2018)

Une dislocation progressive, une désagrégation continue, une perte d'identité inexorable.
Se fondre, se confondre avec la ville, n'être plus qu'une ombre trouble déshumanisée, un fantôme vague ...



Blogger Tricks

jeudi 17 janvier 2019

Visonia - The moon doesn't want to look at you (2015)

D'un coup, totalement inattendu, débarque le souvenir évanescent du Good life d'Inner City, une évocation en quelques notes de synthé.
Il ne fera que passer, éphémère.
Ensuite la machinerie de la création de la nuit se met en marche permettre à l'obscurité de tout recouvrir.
Un disque lumineux, vient la troubler et attirer le regard: la lune.
Alors qu'on la contemple on s'aperçoit que la réciproque n'est pas vraie, elle nous ignore, elle ne veut pas nous regarder ...


dimanche 13 janvier 2019

P.E.A.R.L - Persecuting themselves (2018)

Dans la série les voyages inattendus mais pas trop longs, aujourd'hui voici une immersion de 5'53" dans le tambour d'une machine à laver ...
Bien entendu avant d'entreprendre un tel voyage, il y a quelques prérequis comme avoir quelques compétences en apnée.
Bon c'est une expérience un poil chaotique et mouvementée, de plus le paysage est monotone et métallique, mais il faut savoir libérer l'explorateur qui sommeille en soi.
Et puis il y a le final, l'essorage, un moment inoubliable.
Reste à trouver une machine à laver suffisamment grande pour accueillir les participants ...


vendredi 11 janvier 2019

El Michels Affair - The PJ from afar (secret track) (2009)

C'est pas parce que c'est vendredi soir qu'il faut obligatoirement faire une fiesta de dingue.
Un petit son tranquille, une reprise d'un track de Pete Rock, mais en version super cool, comme posé sur un nuage d'indolence.
Puis reste cette envie de rester en apesanteur ...


jeudi 10 janvier 2019

Nese Karabocek - Yali yali (Todd Terje edit) (2013?)

Une tournerie turque, revue et corrigée qui vire disco orientale décadente et acid house après son passage par la Norvège ...


mercredi 9 janvier 2019

Dj Shadow - What does your soul looks like (part 1 Blue sky revisit) (1996)

Décompresser, se laisser porter tout autours de monde voire plus loin parfois ...
Puis finalement après s'être prélassé et s'être relaxé, apprécier cette mise en garde répétée aussi mystérieuse qu'inquiétante.
"It is happening again !"
Quoi donc, nous ne le saurons pas, mais l'agent Dale Cooper, son quartet et son dictaphone mèneront l’enquête ...

samedi 5 janvier 2019

Lucrecia Dalt - Tar (Jan Jelinek remix) (2018)

C'est généralement le genre de track que je poste avec juste un: "Chut, c'est la nuit ..."
Là c'est un chut, c'est la nuit, mais en mieux.
C'est à la limite de l'orgasme auditif, déjà il y a l'écrin suave de Jan Jelinek mélange de simplicité et d'intriqué, puis il y a la poésie sensuelle, éthérée, aérienne déclamée par la voix sobre de Lucrecia Dalt.
Et d'un coup on se sent comme des particules de goudron projetées dans l'atmosphère et au delà.
De l'obscur qui plonge dans le noir profond ...


Mayerling - Perversion (2018)

Un pervers de la pire espèce ce Mayerling, le genre de type qui met du ketchup dans ses pâtes, qui boutonne le bouton du haut de son polo, qui met des claquettes et des chaussettes.
Mais qui fait une musique envoutante, avec un peu d'inquiétude diffuse autours ...


vendredi 4 janvier 2019

MF Doom - One beer (2004)

Bon alors le hasard existe ...
Pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps, c'est à dire avant hier je me replongeais avec délice dans le premier album de Cortex, un délice de jazz funk.
Et puis aujourd'hui, comme une sorte de pied de nez au Dry January vanté partout, je me replonge dans ce Mm..food de MF Doom et surtout dans le One beer tellement provocateur si on le met en perspective.
Reste cette impression persistante de déjà entendu, bon sang ces vocalises (v)oyons. Soudain un flash 8 octobre 1971, mettons tout de suite les choses au clair, ce n'est pas l'abus de bière ou d'un quelconque aucun autre alcool qui me fait me tromper sur la date, c'est juste le titre du morceau samplé.
C'est Cortex !
Et c'est bon ...


jeudi 3 janvier 2019

Cignol - Presence (2018)

Ce doit être un contrecoup des agapes de fin d'année mais voici une petite remontée d'acid ...
Et puis il y a ce relent de nostalgie, voire de tristesse.
Peut-être celle de cette année qui vient de se terminer, bien qu'elle fût chaotique et imprévisible ...
Une présence fugace en tout cas !


mercredi 2 janvier 2019

Cortex - Mary & Jeff (Fender Rhodes version 77) (2010)

L'année débute plutôt bien, avec un bon groove bien cool.
Mine de rien ça envoie du lourd !

PS: si un père Noël retardataire a du rab de 45" je suis preneur ... 😎


mardi 1 janvier 2019

Beau Wanzer - Shitty cough 3 (2018)

Pour bien débuter l'année, ayons une pensée pleine de compassion pour ceux qui ont à la fois une diarrhée et une pneumonie ...
Quand ils toussent leur vie devient un enfer ...


dimanche 30 décembre 2018

vendredi 28 décembre 2018

Horrific Child - Angoisse (1976)

Bienvenue dans le monde étrange de Jean Pierre Massiera qui de manière horrifique conte son ignoble décomposition, sa putréfaction nauséabonde, sa déliquescence irréversible, cela en reprenant les mots de Lautréamont.
Maldoror plane derrière ça ...


jeudi 27 décembre 2018

Automat - Dark days (2018)

Où le sombre a toute sa place, ainsi que l'inquiétant.
Quand l'obscurité devient palpable, que l'on ne sait pas trop où l'on va, ni ce que l'on peut rencontrer.
Quand on regrette sa témérité ...


dimanche 23 décembre 2018

X Ray Pop - Noël érotique (2012)

Je cède à l'éphémère mode de la chanson de Noël.
Joyeux Noël érotique à tous !
Et tout le monde reprend en chœur: "Le Noël érotique, célébrons en nos corps ..."


Chandra - Kate (1980/rééd2018)

Une pépite méconnue des années 80, entre disco bâtarde et no wave trippée pour danser de manière bancale, pour se laisser envouter par ses effluves de mélodie orientale et la voix affirmée de cette gamine de 12 ans ...


samedi 22 décembre 2018

Taso x Fracture - Lose you (2018)

Du gimmick un poil putassier, de la grosse basse vénère et du breakbeat qui défouraille sec, voici la recette du track parfait pour un samedi soir.


vendredi 21 décembre 2018

Cassiano - Onda (1976)

Depuis mardi matin assez (trop) tôt je souffre d'une étrange et inconfortable maladie, j'ai l'impression qu'on est un autre jour, du genre un samedi matin au hasard.
Du coup à chaque fois de la semaine que ce putain de réveil à sonné ça a été un véritable calvaire. L'horrible sensation qu'un salopard vicieux a profité de mon sommeil pour sceller mes paupières avec de la colle.
Cette certitude d'être samedi matin et ne pas comprendre pourquoi un hacker farceur et sadique à piraté mon réveil et l'a réglé beaucoup trop tôt.
Alors oui demain c'est enfin samedi et ce satané réveil restera coi et moi endormi.
D'ici là je vais savourer mon vendredi finissant et annonçant ces vacances attendues alors apéro time, bonne bouffe, glande forcenée et grasse mat'...


mercredi 19 décembre 2018

Dictaphone - Au botanique (2012/rééd2018)

Une déambulation quand la ville est endormie, un peu cabossée par la journée, quand elle est un peu déglinguée et qu'elle se repose.
Une errance dans l'indécis, dans l'imprécis ...


mardi 18 décembre 2018

Dj Cam - Lost kingdom (1996)

Un royaume lointain, ancien et vaporeux déchu, dont l'une des survivantes chante de sa voix plaintive et pleine d'émotion, la gloire perdue, la renommée envolée, la splendeur  décatie ...


lundi 17 décembre 2018

Playboi Carti - Magnolia (2017)

Où il est question de trafic de drogue, de défonce, d'argent facile, de caïd de block, de renommée, de filles fascinées ...
Rien de bien novateur en somme, au niveau des thématiques, on est en terrain connu et archi-balisé.
Le flow n'a rien d'exceptionnel non plus, plaisant sans plus.
Les motifs mélodiques et rythmiques, minimaux et répétitifs à souhait ensuquent l'esprit, les petits hooks en rafale (les what, flock, drop et compagnie) hypnotisent, plongeant l'auditeur dans une sorte de léthargie comateuse, la basse profonde enfonce le tout finissant le travail de sape des derniers relents de volonté.
Et voilà l'auditeur défoncé au crack auditif !


dimanche 16 décembre 2018

Sly & The Family Stone - Family affair (1971)

C'est inévitable, l'abominable blues du lundi ne va pas tarder à pointer son nez.
Alors autant l'ignorer ostensiblement et profiter de son dimanche pour écouter le nonchalant, feutré et chalouper Family affair de Sly & The Family Stone et envoyer paitre les idées maussades du lundi à venir !


samedi 15 décembre 2018

Dj Different - Angel (2018)

Une réminiscence de rave, ce breakbeat quasi jungle millésimée, cette voix emplie de nostalgie et d'espoir, ces nappes aériennes en sus.
Pas de doute un ange plane et nous avec ...


mardi 11 décembre 2018

Dasha Rush - Sleep ballade (2018)

La nuit se fait gourmande et enjôleuse, mais aussi lascive et paresseuse.
Désirable et feutrée ...


vendredi 7 décembre 2018

Buzzcocks - Everybody's happy nowadays (1979)

Ça aurait pu être une journée sympa, où de nos jours tout le monde aurait pu être content, mais hélas la mort de Pete Shelley a été annoncée ...
So everybody's not so happy nowadays ...


mercredi 5 décembre 2018

Ma - Silent perfume (2018)

Autant je vois bien le concept de "silent perfume", une idée un peu feutrée et capiteuse d'un parfum qui se diffuse dans un pschitt à peine audible aussi discret qu'olfactif, pas de problème.
Par contre, à l'inverse, je m'interroge, qu'est-ce qu'un "noisy perfume", un parfum bruyant voire un parfum sonore, je ne vois pas trop ?
Un pet peut-être ...


lundi 3 décembre 2018

Beastie Boys - Namaste (1995)

Bon c'est un poil le bordel dans ma tête en ce moment, beaucoup de choses qui s'y précipitent et s'y entrechoquent en même temps, y compris la nuit ce qui n'est pas très reposant ...
Donc besoin d'un peu de calme, d'un moment tranquille pour faire le vide et tout mettre au repos.