vendredi 12 octobre 2018

Andrea Parker - After dark (2007)

Une déambulation dans des contrées encore plus sombres que le noir durant laquelle finalement les frôlements de créatures indistinctes et menaçantes sont apaisante tant il fait obscur, car au moins c'est signe d'exister.
Un monde où avoir peur est rassurant, car au moins c'est signe d'être encore en vie ...