lundi 21 janvier 2019

Fanu - Black label (2018)

Triple champion du monde de préliminaires sur gazon, c'est dire si Fanu connait son affaire !
Il ne déroge pas ici à sa maitrise de la chose durant plus d'une minute trente, il fait monter la pression.
Puis il se lance dans un sprint effréné à base de breaks concassés et de basse gargantuesques sur fond d'ambiances sombres.
Puis sur la dernière minute il relâche la pression avec une ambiance quasi hip-hop (mais toujours en version fuligineuse).


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire