mardi 7 juin 2016

Carl Craig - Televised Green Smoke (1997)

Soudain la vacuité des images ineptes qui se succédaient sur cet écran cessa ... elles se brouillèrent, semblèrent fondre, bouillir, se transformer en gaz.
Ce gaz irréel et hertzien prit consistance et s'échappa lentement du téléviseur, une fumée verte, télévisée, douce, fluide, changeante et enivrante aussi incongrue que passionnante.