samedi 4 juin 2016

Dennis Alcapone - Cassius Clay (1973)

Rythmique souple, chaloupée, swinguant sans cesse, piano qui décoche des attaques rapides, la guitare qui harcèle et esquive en alternance.
Puis Dennis Alcapone qui s'y colle, il enchaine les crochets vocaux tout en tenant sa garde, travaille au corps, affaiblit l'adversaire.
Puis sans crier gare il décroche un direct qui fait mouche, le mot bien senti, le ton adéquat, le bon tempo, l'onomatopée inattendue.
Son adversaire titube, abasourdi et hébété par tant de virulence et de maestria, c'est alors qu'aussi inattendus qu'imprévisibles le bassiste et le batteur lancent une rafale de directs de la basse et terminent par des uppercuts de la cymbale. Mise à terre directe, le KO est proche.
Ce n'est que partie remise car quelques scats/rounds plus tard Dennis Alcapone l'obtient magistralement !