lundi 11 juillet 2016

Khost - Inversion (deconstructed & reconstructed by Godflesh) (2016)

Godflesh punit les turbulents Khost.
Déjà qu'au départ ce n'était pas dans la tendresse, à l'arrivée c'est du brutal, répétitif, dense, avec cependant quelques "respirations" (enfin il vaut mieux parler de moments dont l’agressivité est contenue), mais la rouille, la crasse et la machine ne sont jamais bien loin.
La correction est sévère mais qui s'en plaindrait ?