dimanche 23 avril 2017

Elektroklänge - Tanz 3 - Danse mécanique (2016)

Robotique, saccadée, impersonnelle, froide et distanciée: c'est la Danse mécanique.
Son but n'est pas tant de procurer un sentiment d'ivresse, d'abandon voire de catharsis que de provoquer par des mouvements répétitifs, synchrones et rythmiques
  • une perte mesurée et définie de calories
  • éventuellement un spectacle esthétique
Adieu la danse pour le plaisir, l'époque n'est plus à ça. Il faut optimiser ses activités, rentabiliser son temps, évaluer l’intérêt de chaque action et mettre en place des actions correctrices si la profitabilité n'est pas au rendez-vous.
Aussi quoi de mieux qu'une musique métronomique, une mélodie synthétique et une voix désincarnée; pas d'affect, pas d'implication émotionnelle, uniquement de la rationalité.
Cependant malgré cette apparente froideur et cette rationalité extrême, cette musique robotique est constellée de failles, de faiblesses et d'hésitations, minimes et discrètes, qui viennent contrecarrer le projet initial et le vouent à sa perte car vicié de l'intérieur.
Le collapse n'est pas loin, la futilité revient insidieusement ébranler la belle mécanique.