lundi 24 avril 2017

La Caution - Souvent (2001)

Entre poésie rude et chronique sale et désabusée la Caution raconte sa banlieue, ses espoirs, son quotidien, ses révoltes, ses résignations, sa médiocrité, sa splendeur, sa fulgurance verbale, sa décrépitude.
Ça pue la bière éventée, le shit dans les cages d'escaliers merdeuses et défoncées, on s'y fait un peu chier, il y a le chômage,  les usines qui ferment, les keufs qui rodent pour mater du sauvageon en goguette, le désœuvrement, les combines pour survivre.
Le rire aussi, les potes, les bons moments, trop rares, les embrouilles plus fréquentes.
Pas beaucoup d'amour ...
Il y a aussi cette image, qui résume tout, aussi puissante et rageuse que triste: "les rêves se rouillent"; tout est dit et résumé en quatre mots.