dimanche 21 octobre 2012

Ebo Taylor - Atwer Abroba (1977)

Je pense que cela fait deux ans, au moins, que ce morceau squatte très régulièrement mes platines.
Une putain de vibe à la Fela, sans jamais frôler le plagiat, de l'afrobeat avec une personnalité.
Cuivres flamboyants, clavier déglingué, section rythmique implacable, guitare discrète mais indispensable, basse sautillante, voix habitée.
Pourquoi ce gars n'est-il pas plus reconnu ?
Une machine à bouger son cul, de manière irrépressible, tout seul comme un con dans son salon, où ailleurs.
Un sourd ou un paraplégique ne sauraient résister à moins de vraiment faire preuve de mauvaise volonté évidente.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire