mardi 3 septembre 2013

Mike Ladd - Planet 10 (1999)

Pour résumer cet album à la serpe c'est un peu comme si Sun Ra avait composé un album de hip-hop sombre et déprimé.
Flow (souvent) codéiné, beats étouffés (étouffants), afro futurisme spatial post-apocalyptique pessimiste, envolées quasi free, sample "joyeux" (La symphonie n°3 de Gorecki) ... c'est certain on n'est pas chez le roi de la gaudriole et du coussin péteur ... et tant mieux !