mardi 25 mars 2014

Akosh S Unit - Elettér (1999)

Sombre et joyeux, gai et mélancolique, enlevé et lent.
Un album de contrastes, mêlant free jazz sauvage, musiques d'Europe l'est et de plus à l'est et au sud encore (en vrac et en gros klezmer, rom, hongroise, bordeloise, relents turcs ...), expérimentations bruitistes, jazz "classique" (ou du moins calme et sage), cris et fureur et autres objets servant à faire, entre autre, du bruit quand on tape dessus, souffle dedans, les caresse, les frotte.
Si un vieux sourd mort ne monopolisait déjà le titre il faudrait nommer cet album "Hymne à la joie" et à la folie.