dimanche 22 juin 2014

Alunageorge - Your drums, your love (2012)

Bon dans l'ensemble je trouve qu'Alunageorge est bien trop mièvre,douçâtre,  propret et largement sur-évalué.
Rien chez eux ne mérite les dithyrambes qui les accompagnent, non pas que leur musique soit mauvaise, elle n'est pas aussi inventive qu'on le laisse entendre.
Reste Your drums, your love touché par une sorte de grâce (relative) immanente, le refrain y est pour beaucoup.