mardi 18 août 2015

Soha - Ëvë (2001)

Plongeons-nous dans la moiteur tropicale et ses rythmes hypnotiques pour prolonger, au moins par l'imaginaire, cette impression de bien-être due à une inaction languide, à une torpeur accentuée par l'abus de cocktails frais et savoureux, à une forte exposition au soleil dans des lieux plus paradisiaques que la Bourboule.
Bref un instant encore, alors que Bertrand Boulier de la compta et Sandrine de la gestion paye discutent montants compensatoires et ebita (c'est même pas grivois ebita), rêvons aux déjà lointaines et regrettées vacances.