mercredi 13 avril 2016

Massive Attack - Spying glass (1994)

Donner à voir l'invisible voilà le challenge que semble s'être imposé Massive Attack avec ce titre, relecture immersive et paranoïaque du titre éponyme d'Horace Andy, qui y reprend d'ailleurs ses parties vocales.
Donc en tout premier lieu la voix primesautière d'Horace Andy, tour à tour facétieuse, grave, enjouée, habitée, autours de laquelle viennent se greffer les méandres envoutants, mouvants et spiralés du dub électronique de Massive Attack.
De ce canevas sonore ouaté, confortable un léger trouble, une impression de surveillance surgit, fugacement, l'invisible qui s'il se donne à voir semble aussi observer ...