mercredi 6 septembre 2017

DSM - Nowruz (2017)

Le label Cold Spring propose une immersion dans "la musique iranienne contemporaine".
Forcement compte tenu de leur pedigree c'est orienté drone, dark ambient et musique ésotérique.
DSM pour sa part convie l'auditeur à ce qui s'apparente à une méditation, un bourdonnement, des frémissements en guise de mélodie, le tintement métallique d'une petite cloche comme métronome et parfois le fantôme d'un ney. L'impression d'être dans une cérémonie mystique des Nizârites pourtant disparus depuis le moyen âge.
En fait non, absolument pas, un moment de conscience, révèle la réalité, ce sont des djinns qui tentent de nous abuser, de nous fourvoyer pour nous entrainer dans leur folie.
Oui car en définitive il est question de folie: DSM aurait dû alerter car c'est l'acronyme de "Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders" soit Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

Alors éloge de la folie ...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire