lundi 27 août 2018

BLNDR - Transilien (2018)

Et le transilien devient un train enchanté ...
Difficile à croire et pourtant.
Alors qu'habituellement il est plus synonyme de promiscuité, de sueur, de frottement, de retard, d'inconfort, d'un coup il se métamorphose en véhicule de l'imaginaire conviant à une escapade aux contours indécis, à une découverte du vague et de l'imprécis.
Il permet de voler de temps au quotidien rébarbatif et d'oublier durant un trajet la grisaille et la médiocrité des paysages habituels ...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire