dimanche 17 mars 2019

Tim Buckley - Sweet surrender (1972)

Un matin de juin 1972 Tim Buckley se réveille en se disant: "et si je faisais du sex funk !"
Mais pourquoi pas, allez bingo !
Ce sera l'album Greetings from LA.
Alors le résultat est mitigé, question sexe et funk on a connu mieux, plus entraînant et plus orgasmique.
Et puis il y a Sweet Surrender où Tim Buckley se prend pour un chanteur soul pur jus accompagné par son groupe de all stars, un cador de la Motown, ou de Stax records.
Il est tellement remonté qu'il pense pouvoir défier Barry White, Isaac Hayes et le fantôme d'Otis Redding et leur mettre une raclée vocale ...


1 commentaire :