mercredi 1 mai 2019

Archie Shepp - Les matins des noire (1966)

Il y a un peu de confusion à la fin, on ne sait plus trop si c'est le matin, la nuit.
Du coup on se laisse subjuguer et emporter ...


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire