jeudi 30 avril 2015

Ronnie Griffith - Spies (1982)

Il se murmure que des grandes oreilles et des yeux immenses pourraient à l'avenir s'intéresser aux inepties sévissant ici-même.
D'ici là fournissons leur de la matière.
Au menu comme un succédané de Kraftwerk du pauvre mais néanmoins robotique et hypnotique souligné par une voix légèrement désincarnée mais toutefois sensuelle.