vendredi 4 novembre 2016

Cio D'Or - Magnetfluss (2012)

Une certaine idée de l'espace, de la distance et du crépitement.
La musique du vide, de l'absence, ou comment les rendre sinon palpables du moins perceptibles.
Un martellement intermittent mais régulier, des sons étouffés, assourdis, une chute lente mais certaine et irrémédiable.
La contemplation, l'introspection, la fascination.
Le monochrome en nuances de gris ...