dimanche 2 juillet 2017

Nils Peter Molvaer - Vilderness 1 (2000)

Le calme et la tempête.
L'âme de Miles Davis qui rôde par brides, l'esprit de Roni Size qui vient battre.
Toujours cette hésitation entre le jazz et la drum & bass, ce grand écart improbable mais jouissif.
Alors que cet assemblage aurait pu rester stérile, ne déboucher que sur du pénible et chiant, il en ressort une synergie entre agressivité et douceur.
L'énergie  canalisé de l'un et la vigueur foisonnante de l'autre se complètent, s'alternent et s'amplifient.
Un moment presque hors du temps dont on ressort le souffle court mais serein.