vendredi 9 mars 2018

Koudlam - Chinese gig (2014)

Chinese gig de Koudlam c'est Kim Jong-un gavé aux acides et shooté à l'hélium qui débarque dans ton salon, habillé d'un étincelant habit de papier aluminium et juché sur des sandales à talon compensé. Il est accompagné par un orchestre symphonique synthétique de pacotille, des percussionnistes rigides, pesants, un orgue essoufflé de fête foraine; lui-même joue mal du clavier basse.
Il commence à improviser un karaoké géant d'une voix grandiloquente, mélancolique et pathétique.
Bizarrement il déclame, dans un anglais atroce, La Tempête de Shakespeare.
Des danseurs de flamenco s'occupent du divertissement visuel.
C'est à la fois apocalyptique, grotesque et grandiose, un moment unique ...
À la fin, extatique débout sur ton fauteuil, ruisselant de sueur et de bonheur, tu applaudis, hurles, tapes du pied et demande un rappel, en vain. 
Intraitable et majestueux Kim Jong-un s'en va, auréolé d'une gloire très locale, te laissant pantois et esseulé dans ton salon, il n'a même pas daigner gouter tes gâteaux secs ou boire ton cocktail de lait d'amande, de rhum et d"huile d'olive ...