mercredi 13 juin 2018

Dollkraut - Du Fetisch (Feat. De Ambassade) (2018)

Pénétrons dans le monde feutré, discret et particulier du fétichisme ...
Je ne parle pas de l'adoration des objets de culte de certaines religions/sectes (les statuettes Africaines, les bouddhas géant d'Asie, ou le gugusse à moitié à poil sur une croix) mais bien du fétichisme sexuel, cette attirance et excitation pour des vêtements, des chaussures, des parties du corps et autres ...
Laissons de coté les aficionados des claquettes-chaussettes, les fondus de la guêpière en latex et ceux qui aiment associer les deux pour nous concentrer sur un fétichisme bien particulier: le fétichisme musical, dont Dollkraut semble être un bon spécimen.
Chez Dollkraut c'est le fétichisme de Kraftwerk, il kiffe triturer les boutons des synthétiseurs vintage, il s'émoustille en reproduisant les rythmes de ses idoles et il éjacule instantanément et sans se tripoter s'il vous plait, lorsqu'il chante au vocoder en donnant à sa voix un timbre robotique et mélancolique ...