dimanche 31 août 2014

Scorpion Violente - Strychnine (2012)

Scorpion Violente est un groupe venant de Metz du coup on leur pardonne beaucoup.
Musicalement parlant ils ne ressemble pas à grand chose: c'est un son que l'on aimerait crade mais qui est pire que ça, des paroles inaudibles et c'est préférable vu les thématiques (the rapist, backdoor action ...), des synthé antédiluviens à bout de souffle qui n'ont jamais dû sonner juste, une boite à rythme anémique qui est tellement dégueulasse qu'elle n'a jamais été commercialisée, sans oublier un artwork oscillant entre un psychopathe sorti d'un giallo italien (forcement)des années 70 et un héros d'un épisode de Derrick: en résumé de la musique pour sérial tueurs de chats dépressifs (à vous de voir si c'est le chat ou le tueur qui déprime) mais emplis de remords ...
Paradoxalement Strychnine est le titre le plus joyeux et entrainant du disque, une sorte de dancefloor killer pour soirée corbeau avec comme succès pour le dj 2 lascars qui dodelinent de la tête,c'est également une reprise des déjà bien cramés Sonics.
Sortant d'un séminaire dit de motivation des forces vives de l'entreprise, c'est typiquement le genre de musique apaisante et le type de défonce brutale nécessaire après une semaine de bourrage de crâne, d'enculage intensif de diptères de la famille des drosophiles et d'ingurgitation de théories psychologiques permettant de vendre une Ferrari à un amélique total et sans remords qui plus est !