vendredi 20 janvier 2017

Agar Agar - Prettiest Virgin (2016)

La fatigue et la joie du petit matin, encore blême,  après une nuit d'errance urbaine, de déambulation dans les rues, de cheminement aléatoire, juste pour explorer la ville sous un autre angle, de sentir ses atmosphères interlopes,  embrumées et changeantes.
Comme seul accompagnement cette musique désabusée, teintée d'un filet de mélancolie et de résignation, d'une joie étrangement triste, un plaisir solitaire et égoïste à l'heure bleue.