jeudi 5 janvier 2017

Hypnolove - La piscine (2016)

Plaisir coupable.
Retro disco-funk à basse marquée et à claps secs, exhalant de forts relents d'années 80, kitsch à souhait grâce à ses synthés too much et ce discret petit riff de guitare, un peu décalé, accentué par la voix susurrée/parlée (le terrible gimmick du tchoubidou bidou ah ah) sur fond de rupture sentimentale sans oublier les nécessaires flutes.
Alors que la fuite auditive serait salvatrice, le mode répétition est enclenché, peut-être à cause de cette saveur estivale insouciante qui s'en dégage.