mardi 3 avril 2018

Discodeine - Singular (feat Matias Aguayo) (2011)

Raymond est livreur de pizzas indépendant, pas pour une de ces boites multinationales dont la qualité gustative des produits est inversement proportionnelle à l'épaisseur de la pâte (j'espère, à ce propos,  que l'inventeur de la croûte farcie au fromage fondant et aux knackis est actuellement aux mains de la mafia sicilienne et qu'ils lui font regretter son invention en lui badigeonnant les orifices avec de la harissa pour lui faire regretter son invention, qui fait injure à la pizza), il s'occupe tout seul avec sa femme de son petit commerce.
Tout comme ses illustres concurrents lui aussi propose des recettes de pizza avec du camembert, de la purée, de la banane, du fromage à raclette, du cassoulet, des gencives de porc le tout parfois dans la même pizza, c'est presque aussi ignoble que les pizzas du Dr Oetker (c'est étrange d'avoir gardé ce nom en France, Oetker c'est très proche de haut de cœur dans la prononciation, pas le plus engageant quand on vend de la nourriture)...
Lui aussi propose la livraison en moins de 30 minutes, c'est là son défaut ...
Il faut que j'explique, l'échoppe de Raymond est située en proche banlieue parisienne dans un zone au trafic en permanence congestionné, à cela il faut rajouter des difficultés de stationnement.
Et Raymond est un ancien chauffeur de poids lourds qui continue à livrer ses pizzas avec son semi remorque de 32 tonnes ...
Résultat il est toujours hors délai, ses pizzas sont froides, ses clients le rabrouent dans le meilleur des cas, l'insultent et le bastonnent le plus souvent.
Sa vie est un enfer !
Pour y échapper il compose de la house musique délicate et discoïsante et chante dessus avec un accent sud américain sensuel et voluptueux qui émoustille sa femme ...