jeudi 26 avril 2018

Fat Boy Slim - Everybody needs a 303 (1996)

L'heure de la tournerie, du truc vitaminé qui part en cacahouète puis en vrille acide.
Une montée continue et enjouée avec rafales de 303 et exhortations au besoin d'amour, déjà ça commence à tabasser sérieusement, puis arrive quasiment par surprise une phase de plateau, trompeusement sereine et enfin le feu d'artifice final, celui qui crame les derniers neurones qui auraient vaillamment résisté aux précédents assauts et dévaste tout sur son passage ...