dimanche 2 décembre 2012

The Residents - This is a man's man's world (1984)

Ce soir j'avais envie d'écouter de la soul, j'ai alors pensé: James Brown !!!
Et en fait non ! J'ai commencé à l'écouter et ça ne le faisait pas. Pourtant dans l'absolu j'avais bon: James Brown + l'album Soul on top + le titre It's a Man's, Man's Man's World (c'est écrit ainsi sur la jaquette). Difficile de faire plus soul, ben rien à faire j'étais rétif.
Plongé dans un désarroi certain, je me morfondais.
Puis d'un coup une idée lumineuse: Les Residents !!!
D'accord dans la famille soul ils sont un peu les copains des cousins de l'oncle du bisaïeul de mon chien mais ils peuvent prétendre appartenir à la famille.
Du coup je garde le titre, je change les interprètes et hop c'est parti.
Je dois confesser que c'est, en fait, moins soul, mais ils ont su garder le côté tragique de l'original et la syncope tensionelle si caractéristique chez James Brown en y ajoutant un grain de déjanté et de robotique lo-fi si caractéristique chez eux.