mardi 13 janvier 2015

Bérurier Noir - Bucherons (1983/1984)

Où l'on parle des problèmes de reconversion professionnelle.
Aujourd'hui une catégorie socio-professionnelle peu souvent évoquée: les bucherons.
Si l'on en croit les anthropo-sociologues de Bérurier Noir, les bucherons se caractérisent par une laideur, croissante avec l'âge, des barbes de 4 mètres (toutefois l'on peu douter de cette dernière observation, une barbe de 4 mètres semblant peu compatible avec la coupe de bois en toute sécurité) et une appétence pour la marche en forêt; leur activités principales, outre la marche, consistent à marcher sur les plantes avec de grosses chaussures et à couper du bois avec haches et tronçonneuses. Leur manifestations festives et joyeuses se caractérisent par des danses rituelles après la coupe de bois.
Dépendants de leur milieu pour la pérennité de leur activité, le bucheron est parfois suffisamment con pour couper la totalité des arbres, il se retrouve alors désœuvré et se morfond un temps dans son coin, il vit alors de ses allocations chômage.
C'est alors que son pimpant conseiller Pôle Emploi lui retrouve une possibilité de reconversion lui permettant d'utiliser sa force, son courage et son ancien matériel: "faire de la viande". Hélas, le bucheron est un grand enthousiaste qui ne ménage pas sa peine, ni son entrain pour faire de la viande aussi un jour, à nouveau, la matière première vient à manquer. Las, le bucheron ne veut pas reprendre une nouvelle fois le chemin de la reconversion professionnelle, qui risque de n'être qu'éphémère. Aussi se met-il à rechercher de nouvelles sources de matière première, cela au grand dam des ses congénères n'étant pas dans la même branche d'activité ...