samedi 24 janvier 2015

Tangerine Dream - Phaedra (1974)

Plutôt que de lire Phèdre de Racine j'aurais mieux fait d'en écouter la version de Tangerine Dream, j'en eus mieux apprécié les subtilités: angoisse sourde et menace diffuse mêlées à une luminosité obscure et à une accessibilité dédalesque toute en chausse-trappes et faux-semblants avant de s'apaiser dans un quasi requiem moderne.
Une escapade pré-ambiant/proto-techno.
Merci Edgar Froese ...