dimanche 16 octobre 2016

The Poets Of Rhythm - Eulogize the source (2001)

Une petite sucrerie, racée, acérée, enjouée.
Deux parties:
  • La dynamique, menée par une batterie locomotive et sa basse caoutchouteuse, pleine de ferveur vocale, de cuivres et vents débridés, d'une guitare malicieuse.
  • La plus dégingandée à la limite du dub paresseux, ralenties, limite feignante et enrouée.
Un art consommé de la rupture, de la chausse-trappe et du contrepied.