mercredi 1 février 2017

Marcos Resende & Index - Vidigal (1978/1994)

Si le matin paisible était une musique ce serait surement Vidigal de Marcos Resende, le lever d'un soleil diaphane, nimbé d'une brume s'évanouissant, le calme encore présent avant le réveil progressif et la reprise du fourmillement quotidien.
L'idée fugace que cette journée pourrait être oisive, lové dans une couette, puis plongé dans un bain chaud et ensuite une collation avant de papillonner entre contemplation, lecture de tout et de rien et écoute intensive de musique ...
Le rêve aura été fugace, mais intense ...