mardi 28 octobre 2014

Colin Stetson - Those who didn't run (2011)

Ce type est un grand malade !
Tout ce que tu entends il le joue en live tout seul comme un grand, c'est marqué sur la pochette: "with no overdubs or looping" !
Il y a juste quarantedouze micros autours de lui, un putain d'ingé son qui gère le bouzin et Colin Stetson qui souffle continu telle une furie dans un, voire deux sax' en même temps  (dont un baryton  grand comme lui, j'exagère à peine), vocifère, gorgecifère, annone, se tape sur le corps, sur les saxos, les maltraite, les brutalise, se démène comme un diable fou et vain pour faire ce bordel mix improbable de free jazz décapant de techno minimale, de violence contenue, de flash d'adrénaline, de plus de 10 minutes de furie furieuse, une grosse claque dans ta face.
Et en plus y a un rhinocéros !
Pendant ce temps la David Guetta et on ne vit rien venir ...
Le monde est injuste !



Colin Stetson "Those Who Didn't Run" from Isaac Gale on Vimeo.