dimanche 12 octobre 2014

Malia - Yellow daffodils (2003)

Finalement il y a du bon chez André Manoukian (la nouvelle star moisie reste toutefois comme un signe indélébile d'infamie) comme le prouve se titre de Malia soyeux et envoutant, il faut dire qu'il est fortement épaulé par Booster et surtout par Erik Truffaz qui y promène son élégante et discrète trompette.
Et puis ne pas oublier la voix de Malia qui est fait tout le sel du morceau.