jeudi 8 septembre 2016

El’Blaszczyk Rock Band Himself - Quand tu me caresses (2016)


Le doute m'habite à l'écoute de ce titre: trait de génie musical ou escroquerie sans nom ?
Des arrangements musicaux indigents et minimaux, des paroles où l'absurde dispute la vedette à l'inepte, des voix improbables (quel accent anglais confinant au génie), production plus proche du bricolage dominical que de la haute fidélité, le bougre glisse même un solo de guitare qu'un manchot réaliserait les yeux fermés tant il y a au mieux 10 notes différentes.
Et pourtant ça a comme un goût de hit de la 4ème dimension, on en redemande, caresses sur toutes les parties du corps (glotte, poumons, artères, langue ...).