mardi 13 septembre 2016

Jardin - Ghost dance (2016)

Déjà auteur d'un "troublant, profond et poétique" Mon amour n'a pas de sexe aux paroles alliant mélancolie, sensibilité et introspection ("et tu ne veux pas me sucer la bite ... et tu refuses qu'on se marie qu'on adopte un cassos qui n'aura personne pour l'aimer") , Jardin rempile par plusieurs fois sur cet album, avec entre autre cette Ghost dance.
Ghost dance comme le film de Ken McMullen avec interview de Derrida, en fantomatique et philosophique réflexion, apparition sur fond d'illbient Dj Spookyen; puis arrive la seconde partie rythmée et basique, contraste fulgurant avec ce qui précédait, sorte de réminiscence instrumentale teintée d'un fond de tristesse du Show me love de Robin S.

Évanescent et spectral en quelque sorte !