mercredi 23 décembre 2015

The Mission - Paradise (will shine like the Moon) (1990)

Finalement le paradis c'est bien plus simple que l'espèce d'espérance bouffie de bons sentiments sur un hypothétique après meilleur sous réserve de surcroit d'avoir agit hypocritement en suivant des dogmes stupides.
Le paradis se résume à une joute, une danse nocturne effrénée entre un serpent et la lune sous le regard interloqué d'un loup qui n'en demandaient pas tant ...
Les esprits pointilleux verront d'autres, comment dire, analogies.
"Ride the snake with me ride it long ride it hard (...) charm the snake for me
Charm it long, charm it hard, charm the skin from it's back for me"
comment ne pas y voir une allégorie braquemardesque, copulatoire et onaniste ?
Quant à la danse évoquée, on voit le genre, enfin la Lune tout le monde sait que ce n'est pas que le satellite naturel de la Terre mais aussi la face cachée de l'astre féminin, son fondement quoi.
Donc un serpent charmé par la lune, dois-je faire un dessin ou l'analogie vous pénètre ?
Ce que j'en dis c'est que le loup c'est un sacré voyeur lubrique !