vendredi 5 février 2016

Shantel - All I want (1998)

Basse subaquatique, mélodie éthérée, percussions ouatées, voix fluette, le tout avec classe et sans la vulgarité d'un "hit lounge" un cocon idéal pour soirée au coin d'un feu en galante compagnie.
Sauf qu'à un moment la belle mécanique huilée se grippe, la mélodie devient inquiétante, vénéneuse, la basse prend des allures menaçantes, le rythme se saccade et ralentit, la douce voix ressemble à celle de Tricky, murmurant des incantations obscures, une autre intimant l'ordre de se réveiller.
Puis cette parenthèse quasi cauchemardesque se referme et la rêverie reprend en douceur et tranquillité ...