lundi 5 novembre 2012

Doug Wimbish - Bedwood (1999)

Est-il encore besoin de présenter Doug Wimbish ?
Ce bassiste a un  CV long comme un album d'André Rieu (Sugar Hill Gang, Living Colour, Takeahead, Mark Steward and Maffia, le label On-U Sound ...) et pourtant il reste peu connu.
Du dub ambient world, voilà qui pourrait définir son style.
Certes, cela peut au premier abord effrayer un peu, la crainte d'une soupe insipide digne des pires compiles lounge et autres ramassis de titres cadeaux Bonux de bars, rôde.
Heureusement il n'en est rien, notre homme maitrise son sujet et il évite largement les écueils de la facilité.
Tout en délicatesse et en finesse, il donne un matériau propice à la rêverie.
Profitons-en !