jeudi 8 novembre 2012

Sun Ra - Where there is no sun (1978) / Frédéric Galliano - Nangadef Maafric (1997)


100ème POST

Pour une fois 2 morceaux dans le même post.
J'ai découvert Frédéric Galliano avec Nangadef Maafric plus ou moins lors de sa sortie, sur Nova (peut-être) ou sur une compile que l'on m'avait passé à l'époque, ou ailleurs (c'est certain), je l'ai réellement eu sur la compile La Yellow collection. Ce morceau m'a longtemps hanté par ses contrastes, un piano doux et sombre, une voix un peu triste ressassant "there is no sun", "there is no day", "sky is the sea of darkness" et "eternal fear of dark" (cela étant un peu angoissant pour un héliophile convaincu) d'un côté, rythme jazz, puis limite house oscillant entre Brésil et Afrique, puis cris quasi orgasmiques et brèves apparitions de cuivres d'autre part.
Soupçonnant un sample de jazz, j'ai cherché, sans Shazam, ni internet (je parle d'un temps ancien); n'ayant pas de connection jazz je dois dire que j'ai galéré. Finalement longtemps après j'ai, au détour d'une discographie de Sun Ra (car c'était lui !), trouvé un titre qui pourrait correspondre: "When there is no sun", une bonne partie du chemin était faite il ne me restait que deux albums où se trouvait ce morceau (ce qui dans sa pléthorique discographie n'est pas rien), mais manque de bol aucun des deux n'étaient disponible à un prix décent ni en cd. Finalement Youtube a été mon sauveur, me permettant d'écouter dans un premier temps le morceau convoité, puis une réédition de 2009 d'en écouter l'intégralité.
Bilan: sobre pour du Sun Ra, pas d'orchestration luxuriante, ni de délires (enfin pas trop) spacio-surréalistes, mais classieux.