jeudi 1 novembre 2012

Monolake - Ionized (2001)

Monolake réussit à transformer une techno minimale, froide et aride en une introspection onirique et lumineuse totalement immersive dont on aimerait ne jamais remonter.
Comment ?
Tout simplement avec du talent, jouant habilement avec les boucles rythmiques en constant mouvement, avec les nappes aux micros changements, avec un son de basse monolithique.
Simple seulement en apparence.
Dangereusement addictif.