dimanche 14 décembre 2014

Throbbing Gristle - Distant dreams (part 2) (1981)

De la douceur vénéneuse de Throbbing Gristle.
Une musique étonnement douce pour ces précurseurs de la musique industrielle, quasi charnelle, sensuelle mais avec en arrière fond ce qu'il faut de perversion contenue, de relents malsains et martiaux pour faire comprendre  qu'il ne faut pas espérer de rédemption. Sans oublier cette voix distanciée, peu incarnée, fragile mais implacable qui rappelle l'inexorable vacuité de l'existence.