dimanche 20 septembre 2015

Front 242 - Body to body

C'est marrant comment de la musique totalement conçue avec des machines peut être primale et prendre aux tripes.
Est-ce la répétition mécanique et systématique qui paradoxalement provoque cette immersion et cette implication ?
Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?