vendredi 11 septembre 2015

Jeunesse Fantôme - Les ouvrières chinoises (2012)

De la condition ouvrière chinoise on ne retient souvent que les privilégiés:
  • Les ouvriers qui, en cadence, pleins de joie et d'entrain, ont la chance de manipuler bien avant le quidam moyen les derniers iphone.
  • Les enfants qui ont en main les dernières Nike et peuvent sniffer de la colle à longueur de journée et en étant payés.
Cependant une dernière catégorie de nantis cachés doit être mise en lumière: les ouvrières.
Heureusement Jeunesse Fantôme est là pour réparer cet oubli.
Que faut-il retenir de leur condition ?
Avant tout ces femmes passent 16 heures et plus par jour à entretenir leur silhouette en accomplissant des actions répétitives, pire elles aussi sont payées pour cela, alors que chez nous une femme qui veut entretenir son corps doit acquitter d'un montant exorbitant afin d'aller suer son trop plein calorique dans un club de fitness, un scandale !
La bonne nouvelle c'est qu'au rythme ou vont les choses, bientôt nous aussi nous pourrons bénéficier de ces avantages !