lundi 21 septembre 2015

JK Flesh - Nothing is free (2015)

Justin K Broadrick (soit une bonne moitié de Godflesh entre autres) est de retour sous son alias JK Flesh.
Il a l'air bien vénère prêt à tout détruire, à croire qu'il s'est retourné un ongle ou que son coiffeur s'est attaqué à sa raie avec trop de vaseline.
Au programme une sorte de post dubstep industriel abrasif et roboratif aux basses vrombissantes et aux martèlements plombés gonflés avec des stridences stéroïdées,  amateur de mélodies joyeuses passe ton chemin ici tout n'est que désolation et dévastation (bien que quelques respirations surviennent de temps à autres).