jeudi 13 novembre 2014

Bohren Und Der Club Of Gore - Zombies never die (blues) (2011)

Cette fois-ci c'est la fin, nous sommes cuits !
Non seulement contents de proliférer un peu partout et de dégouliner n'importe comment, ces satanés zombies ne meurent pas, nous voilà dans de beaux draps.
Je reste sceptique cependant, pas plus tard qu'hier, juste pour vérifier cette incroyable information, je suis allé en taquiner un avec ma tronçonneuse et mon coupe-coupe de compétition.
Et bien après avoir réduit mon cobaye à l'état de steak tartare géant, l'avoir ensuite bien enveloppé puis mis au frigo (j'ai un très grand frigo, on n'est jamais trop prévoyant) j'ai attendu toute la nuit ... en vain !
Que dalle, peau de balle, nada, il n'a pas bougé d'un iota, ni même montré le plus petit signe d’amélioration de son état général.
Je crois qu'on essaye de nous affoler pour rien, si ça se trouve, une bonne épidémie de gastro et une grippe carabinée et les zombies se disloquent tout seuls.
Ces zombies c'est surfait, c'est rien que des petites natures !