samedi 22 novembre 2014

Brian Gold - The way you move (2005)

Le principe des greensleeves rhythm album c'est un riddim avec toute une tripotée de jamaïcains qui viennent poser leur flow dessus avec plus ou moins de bonheur. Le plus souvent c'est concours de bite et de tour de poitrine pour les thématiques.
Musicalement c'est pompier et efficace; synthé appuyés, riffs de cuivres en rafale, rythmique primaire mais imparable. Le sieur Brian Gold raconte des choses palpitantes du genre: je t'aime, tu m'aimes, tu es la plus belle, je ne peux détacher mon regard de toi, putain t'as un beau cul, je te serai fidèle toute la vie pendant au moins une heure et autres niaiseries ... tu parles, il veut juste la choper rapidement histoire de ne pas terminer le soirée seul; mais j'aime bien son phrasé et ses intonations pour peu il semblerait sincère (enfin au moins aux yeux amourachés d'une greluche candide) .